Accueil»Vignerons»Emmmanuel Humbert

Emmmanuel Humbert

BOURGOGNE – Gevrey-Chambertin

Domaine Humbert Bourgogne Gevrey-Chambertin

L'HOMME

COUSIN, FILS ET PETIT-FILS DE VIGNERON… EMMANUEL HUMBERT EST LA QUATORZIÈME GÉNÉRATION À TRAVAILLER LA VIGNE. AVANT LUI, SA FAMILLE MATERNELLE A MARQUÉ DE SON NOM L’HISTOIRE DU VILLAGE. « DUGAT ». TOUT UN HÉRITAGE DONT IL SE MONTRE AUJOURD’HUI À LA HAUTEUR.

Fondé en 1628, le domaine a vu se succéder les amoureux du vin. Parmi eux, Fernand Dugat. Le grand-père d’Emmanuel. Pépiniériste puis viticulteur, Fernand offre au domaine la chance de se doter de vieilles vignes. Issues de sélections massales. Un patrimoine d’exception transmis aux parents Humbert. Puis à Frédéric et Emmanuel. Dès lors, « Manou » se charge de préserver le trésor qu’il a entre les mains. Une mission à laquelle il se dédie depuis ses 16 ans. En 1989, tandis qu’il fête ses 23 printemps, Emmanuel s’associe à son frère, Frédéric. Une évidence pour ce passionné de rugby pour qui le collectif revêt une noble signification. Ensemble, ils montent un GAEC. Prennent la suite de leurs parents. En l’espace de dix ans, les deux frères décident de limiter les rendements. Optent pour la vendange en vert. Voient la production gagner en qualité. Ce geste de mettre les raisins à terre, ils le connaissent bien. Ils l’ont vu pratiqué depuis 1992 sur l’appellation. Une manière de rendre les vins plus colorés. Plus gras. Plus puissants. De leur faire porter la signature des plus grands. Et tandis que Manou fête sa 35e vinification, la relève s’annonce déjà. Avec Pierre-Yves cette fois. Le fils de Frédéric. Son neveu. La quinzième génération.

Domaine Humbert Bourgogne Gevrey-Chambertin
Viamo Domaine Humbert Bourgogne Gevrey-Chambertin
Domaine Humbert Bourgogne Gevrey-Chambertin

« C’est dur comme métier. Mais c’est passionnant. C’est énorme ! »

Domaine Humbert Bourgogne Gevrey-Chambertin

LE TERROIR

GEVREY-CHAMBERTIN NE LAISSE PERSONNE INDIFFÉRENT. ET POUR CAUSE. ICI PLUS QU’AILLEURS, LA NATURE A UNE AURA. L’APPELLATION PHARE DE BOURGOGNE COMPTE LE PLUS DE TERROIRS CLASSÉS. NEUF GRANDS CRUS. VINGT-SIX PREMIERS CRUS. UN ÉCRIN POUR LES 7 HECTARES DU DOMAINE HUMBERT FRÈRES.

À Gevrey-Chambertin. Brochon. Fixin. Le domaine Humbert Frères jouit de terroirs s’exposant tantôt au nord. Tantôt au sud. Se déclinant sur des altitudes variées. Avec ses 25 parcelles, il couvre l’ensemble de la hiérarchie bourguignonne. Du Bourgogne au Grand Cru – le fameux Charmes-Chambertin. En passant par les villages Gevrey-Chambertin et Fixin. Et les Premiers Crus. L’équilibre est parfait. Mais demande une passion à toute épreuve. Le prérequis des grands vignerons. Celui des frères Humbert. Qui savent comme le travail à la vigne peut être dur. Exigeant. Considérable. Envisageant la viticulture comme une lutte raisonnée, le vigneron et son frère labourent ses sols. Avec attention. Respect. Des terroirs d’une part. Mais également des fruits qui s’y épanouissent. Les vignes d’Emmanuel ont jusqu’à 95 ans. Elles ont traversé le temps. Depuis leur plantation par son grand-père qui greffait tout l’hiver. Aujourd’hui, la greffe est interdite. À cause de la maladie du bois. Alors l’homme privilégie la sélection massale. Le domaine compte 70 000 ceps. Dont 2 000 nouveaux pieds chaque année. Parmi eux, certains culminent à plus de 350 mètres. Ce sont ceux du Premier Cru « Poissenot ». Le fleuron du domaine. Sur ce climat, les vignerons qui ont leurs entrées se comptent sur les doigts de la main. Un privilège qui permet à Emmanuel et son frère de délivrer 4 à 5 000 nectars à la carrure unique.

Domaine Humbert Bourgogne Gevrey-Chambertin

« Les Poissenots, c’est le fleuron du domaine. C’est la petite parcelle avant les bois. »

Domaine Humbert Bourgogne Gevrey-Chambertin
Domaine Humbert Bourgogne Gevrey-Chambertin
Domaine Humbert Bourgogne Gevrey-Chambertin

« Le village se finit là. La fameuse Combe de Lavaut. »

Domaine Humbert Bourgogne Gevrey-Chambertin

LA FAÇON DE FAIRE LE VIN

FIN DÉGUSTATEUR, EMMANUEL HUMBERT AIME FAIRE ÉVOLUER SES VINS. D’UNE CUVÉE ; D’UN MILLÉSIME À L’AUTRE. CONSTAMMENT. UNE FAÇON D’AVANCER QUI LUI EST PROPRE. QUI LUI PERMET D’ALLER VERS TOUJOURS PLUS DE QUALITÉ. ET QUI SIGNE DES PÉPITES AUX TANINS CHARISMATIQUES.

À Gevrey-Chambertin, Emmanuel et son frère font partie des premiers à vendanger. Un choix qui leur permet d’assurer fraîcheur et équilibre à leurs jus. Cueillis à la main, les fruits rejoignent ensuite le chai. Pour être vinifiés sur des levures indigènes. Durant trois à six jours, la macération pré-fermentaire à froid s’opère. Suivie par une période de fermentation de douze à quinze jours. Dans des cuves de bois ou de béton. En fonction des cuvées. L’élevage dure ensuite dix-huit mois. Pour les Villages, Emmanuel est sur 25 à 50 % de fûts neufs. Un chiffre qui grimpe à 100 % pour les Premiers et Grands Crus. Seguin-Moreau. Rousseau. Billon. François Frères. Emmanuel se fournit chez les meilleurs tonneliers. La garantie de bois séchés longtemps. Entre 24 et 36 mois. L’idéal pour accueillir des nectars précieux sans les marquer. Parce qu’au-delà des vignes, ce qu’Emmanuel aime, c’est le vin. Alors régulièrement, il déguste ce que conçoivent d’autres vignerons sur Gevrey-Chambertin. Par plaisir. Mais aussi par goût du défi. Car Emmanuel aime se remettre en question. Améliorer sa production. Faire grandir le domaine. Une démarche qui porte ses fruits. La clientèle internationale apprécie ses vins à la robe rubis. Et la demande à l’export reste forte. 35 pays à travers le monde sont les heureux bénéficiaires d’allocations de Manou. Qui souhaite maintenir la moitié de ses bouteilles à la France. Aux tables étoilées de Dijon. De Beaune. Aux amateurs de saveurs réglissées. De tanins fondus. Comme lui.

Viamo Domaine Humbert Bourgogne Gevrey-Chambertin
Domaine Humbert Bourgogne Gevrey-Chambertin

« En premier cru, je laisse entre 15 à 20 % de vendange entière. »

×