Accueil»Vignerons»Laurent Barth

Laurent Barth

ALSACE – Bennwihr

Laurent Barth - Bennwihr

L'HOMME

ANCRÉ SUR SES TERRES. ET OUVERT SUR LE MONDE. LAURENT BARTH APPARTIENT À LA GÉNÉRATION DES VIGNERONS VISIONNAIRES.
ET RÉNOVATEURS. HÉRITIER D’UN DOMAINE FAMILIAL EN ALSACE, IL L’A TRANSFORMÉ EN PASSANT AU BIO. ET EN APPORTANT SON EXIGENCE AU TRAVAIL DE LA VIGNE. LE RÉSULTAT EST LÀ. DES VINS DE CONVICTION. UNANIMEMENT RECONNUS.

Laurent Barth a sa vision de l’héritage. Il aurait pu se contenter de reprendre le domaine familial. Il a commencé par aller voir ailleurs. À la rencontre d’autres hommes. D’autres cultures. Avide de savoir-faire d’hier et d’aujourd’hui. De tout ce que ses semblables pouvaient lui léguer. Il a parcouru la Terre les deux pieds dessus. Toujours en ligne avec la vigne. Vingt mois durant, il a sillonné les sillons. Liban. Afrique du Sud. Californie. Inde. Australie. Son obsession de valoriser son coin de terre s’est renforcée avec les kilomètres. De son tour du monde du vin, il a gardé une trace. Son label en feuille de vigne, dessinée par des lettres. « L’esprit du vin » y est écrit en français, arabe, perse, géorgien, marathi… Au décès de son père, Laurent Barth retourne aux vignes familiales. Il les travaille longtemps seul. Avec exigence. Sincérité. Passe en bio dès 2004. Vendange à la main. Élève en foudre et en barriques. S’oblige à des rendements bas. Pour lui, le vin est le résultat d’un effort. Le fruit de choix effectués dans la solitude. Dans ses vignes. Dans sa cave. Il va. Vient. Métisse. S’interroge. Doute. Sa rigueur est depuis de nombreuses années récompensée.

LE TERROIR

LE VIGNOBLE DE 4,5 HA SE DIVISE EN 28 PARCELLES.
DISSÉMINÉES AUTOUR DE BENNWIHR POUR LA MAJORITÉ.
MAIS AUSSI DE SIGOLSHEIM ET KIENTZHEIM.

Les sols du domaine sont pour la plupart argileux, calcaires et sablonneux. Avec des combinaisons infinies. Ils s’élèvent tous de 200 à 250 mètres d’altitude. Laurent Barth entretient ses sols en enherbement naturel. Un rang sur deux. Et labour du sol pour l’autre rang. Il traite peu. Soufre (oïdium) et cuivre (mildiou). Et emploie un compost biodynamisé. Son passage à l’agriculture biologique en 2004 est pour lui une affaire de bon sens. Il est certifié Ecocert depuis 2007. Mais il ne le revendique pas sur l’étiquette. On aime son vin pour ce qu’il est. Pas pour ce qu’il paraît. En rouges, Laurent se prend de passion pour le Pinot noir. Qu’il magnifie sur le terroir argilo-calcaire du GC Marckrain. En blancs, le domaine se compose d’auxerrois (27 %), gewürztraminer (25 %), riesling (24 %), muscat à petits grains blancs (12 %) et pinot gris d’Alsace (12 %). Laurent Barth tire plusieurs vins remarqués. Du Racines Métisses, au Gewurztraminer Grand Cru Marckrain, en passant par le confidentiel Pétillant Naturel, la gamme est irrémédiablement marquée du sceau de l’équilibre. Pour notre plus grand bonheur.

Laurent Barth - Bennwihr - Alsace

LA FAÇON DE FAIRE LE VIN

POUR LE TRAVAIL DU VIN, LAURENT BARTH PRIVILÉGIE LE NATUREL. ET L’ANCESTRAL. SELON LUI, LE VIN PEUT PRÉSENTER QUELQUES IMPRÉCISIONS. MAIS DOIT POSSÉDER UNE IDENTITÉ FORTE. LAISSER DEVINER SON TERROIR D’ORIGINE. SON CÉPAGE. ET ÉVENTUELLEMENT SON VIGNERON.

Laurent Barth récolte uniquement à la main. De préférence le matin. Avec un petit groupe de vendangeurs. Il presse exclusivement en raisins entiers. Puis laisse la macération et la fermentation opérer. Sans pompage. Ni trituration. Les baies restent ainsi entières. Il pratique le pigeage, répandu en Bourgogne. Ce geste ancestral consiste à enfoncer la matière du sommet dans le moût liquide. Pour une extraction en douceur. Et une meilleure oxygénation. Les jus sont protégés avec du CO2 pour éviter toute oxydation. La fermentation alcoolique varie de 3 semaines à 10 mois. L’élevage se fait sur lies fines jusqu’à la mise en bouteilles. L’objectif est de stabiliser les vins naturellement. Et d’augmenter leur capacité de vieillissement. Il se fait en foudres de 6,5 à 15 Hl. Déterminant pour la qualité des vins. Le Pinot Noir est élevé 12 mois en barriques de 2 à 4 ans. Le but final est d’obtenir un vin sans additifs ni adjuvants hors SO2. À doses homéopathiques.

Laurent Barth - Bennwihr - Alsace
Laurent Barth - Bennwihr - Alsace
×