Accueil»Vignerons»Lucas Rieffel

Lucas Rieffel

ALSACE – Mittelbergheim

Lucas Rieffel - Mittelbergheim

L'HOMME

L’histoire de Lucas Rieffel commence à Mittelbergheim. Avant-guerre. Son grand-père Julien pratique la polyculture. Comme tous ses voisins du village. Jusqu’à ce qu’il décide de se pencher de plus près sur ses vignes

Il met en bouteilles et vend son premier sylvaner en 1946. Son fils André reprend le domaine en 1971. C’est lui qui va le faire grandir. À la fois par ses acquisitions. Et en qualité. Années 80, coup de maître. Une parcelle de grand cru Kirchberg de Barr s’ajoute aux terres. En 1996, c’est au tour de Lucas de s’installer. Il poursuit avec le même niveau d’exigence que son père. Acquiert des parcelles du grand cru Wiebelsberg à Andlau. Plante du pinot noir au lieu-dit Kreuzel en 2005. Dans l’aire du grand cru Zotzenberg. En 2009, il entreprend la conversion au bio. Il lui faudra trois ans pour obtenir sa première vendange certifiée AB. Discret, travailleur, Lucas suit son idée. Et son idée du métier est simple. Réussir des vins purs et concentrés. À l’image de leurs terroirs. Attaché à sa région, Lucas l’est aussi à ses pairs. C’est André Ostertag qui l’a formé. Et il continue de déguster avec Catherine Riss, Antoine Kreydenweiss, Jean Pierre Rietsch et Philippe Bon. Tous les samedis.

Domaine André et Lucas Rieffel - Mittelbergheim

« L’ALSACE A UN VRAI MANQUE DE NOTORIÉTÉ. SURTOUT EN FRANCE. ALORS QUE LA QUALITÉ EST LÀ. »

LE TERROIR

Le domaine familial se situe à Mittelbergheim. Entre Strasbourg et Colmar. Village parmi les plus beaux de France. Village au pied du Mont Saint-Odile. Village cerné de vignes. Point central d’une exploitation panachée.

Mittelbergheim. Fief du grand cru Zotzenberg. Marqué par la culture du vin depuis des siècles. Ses maisons aux cours immenses. Ses archives viticoles jalousement gardées à l’hôtel de ville. De ce point central, les terres du domaine s’étendent sur 10 ha environ. Et rayonnent sur d’autres terroirs alentour. Les sols sont majoritairement marno-calcaires. Une pointe de grès pur. Une autre d’argilo-gréseux. La trace géologique des mers anciennes qui donne la finale saline. Les pentes sont souvent marquées. Quasiment toutes exposées plein sud. Côté cépages aussi, le lieu joue les mélanges. Sylvaner bien sûr, Zotzenberg oblige. Mais aussi le pinot noir, le blanc, le gris, le riesling, l’auxerrois, un peu le gewurztraminer. Sans oublier quelques grains de chardonnay pour le crémant. De ces pieds variés, le maître des lieux tire trois grands crus. Le Zotzenberg donc. Le Kirchberg de Barr. Et le Wiebelsberg à Andlau. Il développe également cinq lieux dits. Le Gebreit, le Brandluft, le Runz, le Gesetz et le Hagel.

Lucas Rieffel
Lucas Rieffel

« ON VA REPLANTER DU SYLVANER. SUR ZOTZENBERG. C’EST SUPER ADAPTÉ. »

Alsace - Domaine André et Lucas Rieffel - Mittelbergheim

LA FAÇON DE FAIRE LE VIN

Cent fois sur le métier remettre son ouvrage. Ce pourrait être la devise de Lucas Rieffel. Elle s’applique à sa vigne. Elle s’applique à sa vinification. C’est aussi une certaine idée du métier.

Faire du neuf avec du vieux. Le défi de tous les vignerons. Pour Lucas Rieffel, c’est devenu une signature. Prenez la vigne. À la fois un héritage. Et un actif très présent. Il faut l’entretenir. En maintenir la qualité dans le temps. Pour restructurer son vignoble, Lucas pratique la sélection massale depuis 15 ans. Choisir un greffon en coupant parmi ses plus beaux pieds jeunes. Plutôt qu’acheter chez le pépiniériste. C’est plus risqué. Mais plus fort pour préserver la personnalité de la parcelle. Ici, tout est à l’avenant. Ici on tresse. On ne rogne pas. Ici on laisse le temps au raisin de mûrir. On ne vendange pas avant pour une soi-disant tension. On met tout dans un seul pressoir. On laisse les grappes entières pour la macération. On n’acidifie pas. On ne chaptalise pas. Le sucre a suffisamment brouillé l’image de la région. Pour l’élevage sur lies, comme pour les vignes, on préfère l’ancien. On élève en vieilles barriques bourguignonnes. Pas de barriques neuves. Uniquement celles ayant déjà contenu plusieurs fois du vin. On limite le rendement. Pas envie d’aller au-delà pour garder la main sur l’ensemble. Et paradoxalement, à la fin, cette façon ancienne de faire, c’est très moderne.

Domaine Lucas Rieffel - Mittelbergheim
Domaine Lucas Rieffel - Mittelbergheim
Lucas Rieffel - Mittelbergheim
Lucas Rieffel - Mittelbergheim
×